Actions culturelles

Donner en partage notre projet artistique et culturel, créer la rencontre entre artistes et publics constituent les raisons d’être des Scènes nationales fondées sur une approche ouverte des publics qui, au-delà de leurs pratiques, sont avant tout des citoyens de nos territoires. Des spectateurs militants aux habitants que nous souhaitons mettre en appétit culturel, tous sont partenaires invités à contribuer à la vie de LUX. 

CULTURE & JUSTICE

Des parcours de sensibilisation sont proposés aux publics sous main de justice nourri de sa programmation et des présences artistiques : à l’échelle locale d’une part avec la Projection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), notamment Des cinés, la vie ! ; d’autre part avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) et le centre pénitentiaire de Valence mais également à l’échelle régionale avec la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) articulant diffusion d’une sélection de films présentés par leurs réalisateurs et des ateliers de création filmique et de décryptage

Contact
Camille Chignier
camille.chignier[at]lux-valence[dot]com
Tél. 04 75 82 60 41


CULTURE & SANTÉ

Dans le cadre de Culture et santé, LUX accueille dans ses murs des patients pour ses programmations et décline des ateliers au Centre hospitalier de Valence, au Centre hospitalier Drôme Vivarais, à LADAPT. 

Contact
Anne-Laure Guillot
anne.laure.guillot[at]lux-valence[dot]com
Tél. 04 75 82 44 13


INTÉGRATION DES RÉFUGIÉS

En collaboration avec la Direction départementale de la Cohésion sociale et le Diaconat protestant, LUX propose un parcours culturel favorisant l’intégration de réfugiés, articulé autour d’une diffusion de courts-métrages accompagnés d’ateliers d’apprentissages du français, et d’un atelier de création d’autoportraits photographiques animés par Sébastien Normand.

© Movz

« Ils sont demandeurs d’asile, réfugiés… Leurs trajectoires individuelles sont complexes, souvent douloureuses. Aujourd’hui ils sont accompagnés par le pôle asile du diaconat protestant Drôme Ardèche pour faciliter leur insertion. C’est dans le cadre des ateliers culturels (appren-tissage du français avec le cinéma) à LUX que je les ai rencontrés. Ce contexte nous a permis de développer ce travail photographique. Les échanges avec chacun sont l’occasion de préciser l’intention, d’expliciter le dispositif, et de susciter l’adhésion autour de ce projet d’image qui se déploie dans le temps. Un premier portrait est réalisé dans l’intimité de l’intérieur de l’espace d’habitation. Puis lors d’une deuxième rencontre cette image est portée dans l’espace public. Les lieux choisis par chacun sont symboliques. Ils permettent d’affirmer leur présence au monde. Attester par l’image d’être là » Sébastien Normand