Musique

Les Vampires

3 épisodes accompagnés par le trio de Nathanaël Bergèse

Hommage à Musidora

Louis Feuillade fut l’auteur de trois des plus célèbres séries cinématographiques des années 1910, Fantômas (cinq épisodes, 1913-1914), Les Vampires (dix épisodes, 1915-1916) et Judex (douze épisodes, 1917) — ces deux derniers relevant du « serial », dont l’intrigue se poursuit sur plusieurs épisodes comme dans le feuilleton littéraire. Avec le méconnu Tih Minh (1919), Les Vampires constitue la quintessence des serials de Feuillade. Il aurait pu reprendre le titre des « Mystères de Paris », le populaire roman-feuilleton d’Eugène Sue : tournées en pleine Première Guerre mondiale, les aventures de l’intrépide Philippe Guérande, du pittoresque Mazamette, de la vénéneuse Irma Vep (interprétée par Musidora, dont la silhouette moulée d’un collant noir devient immédiatement un mythe érotique) et du Grand Vampire se succèdent dans une atmosphère littéralement surréaliste, faisant sourdre le fantastique de la réalité cinégénique du décor parisien et de ses environs. Robert Wiene (Le Cabinet du Docteur Caligari), Fritz Lang (les Mabuse) et Alfred Hitchcock (La Main au collet) s’en souviendront, ainsi que les cinéastes français Georges Franju, Alain Resnais, Jacques Rivette et Olivier Assayas.

3 épisodes restaurés par Gaumont Pathé Archives, réalisés en 1915 par Louis Feuillade, avec Musidora, Edouard Mathé, Marcel Lévesque, Jean Aymé

La Tête coupée
Film de Louis Feuillade | 1915 | 33 min.
Philippe Guérande, un reporter qui enquête sur la société secrète des Vampires, reçoit un télégramme : le corps décapité de l’inspecteur Durtal a été retrouvé dans un marais. La tête reste manquante…

La Bague qui tue
Film de Louis Feuillade | 1915 | 15 min.
Apprenant que Marfa Koutiloff, fiancée de Philippe Guérande, va créer un ballet inspiré de l’organisation criminelle qu’il dirige, le Grand Vampire offre à la danseuse une bague aux pouvoirs vénéneux…

Le Cryptogramme rouge
Film de Louis Feuillade | 1915 | 42 min.
Philippe Guérande décode le carnet rouge qu’il a récupéré sur le corps du Grand Inquisiteur, une des têtes des Vampires qui n’était autre que le président de la Cour de cassation. Cela le mène au cabaret Le Chat huant, où se produit une jeune femme répondant au nom anagrammatique d’Irma Vep…

L'accompagnement musical

« Composer sur un film muet est toujours un défi, gérer les silences quand le cinéma d’aujourd’hui, nos références actuelles sont emplies de son, gérer le rythme quand les plans sont fixes, le montage lent et que nous sommes habitués à du rapide, du court, de l’effréné. Merci à l’équipe du lux de me proposer de renouveler l’aventure de la composition pour le cinéma muet cette année sur la série emblématique de Louis Feuillade, sans doute la première des séries de l’histoire, un prélude aux intrigues actuelles. Pour l’occasion j’ai choisi une création pour trio et je serai accompagné par Stéphane Catauro à la guitare et Jean-Frédéric Perraud à la flûte. Venez donc découvrir ou redécouvrir en notre compagnie les 3 premiers épisodes de cette série policière du début du siècle dernier ! » Nathanaël Bergèse

Musidora, que vous étiez belle dans Les Vampires ! Savez- vous que nous rêvions de vous et que, le soir venu, dans votre maillot noir, vous entriez sans frapper dans notre chambre, et qu’au réveil, le lendemain, nous cherchions la trace de la troublante souris d’hôtel qui nous avait visités ?

Ainsi Robert Desnos s’adresse-t-il à Musidora actrice, en la consacrant muse inoubliable des surréalistes.

mercredi 26 janvier - 20h00