Cinéma

Arts visuels + Arts scéniques
ARTS, CULTURE ET INNOVATIONS À VALENCE, DRÔME

Hommage à Georges Méliès

CINÉ-BRUNCH MUSICAL
Dirigé par Nathanaël Bergèse

Georges Méliès est l’un des fondateurs du cinéma. Tour à tour producteur, réalisateur, scénariste, décorateur, concepteur d’effets spéciaux, acteur et distributeur, sa carrière cinématographique profite de son goût éclectique pour le spectacle. Méliès homme de cinéma se nourrit donc des incursions dans d’autres champs de l’art et du spectacle : dessin, caricature, peinture, prestidigitation, jeu d’acteur, boniment… Son œuvre est immense et prolixe, mais éphémère : sa carrière est une tragédie : en 1923, ruiné, dans un geste de désespoir, il brûle les 520 négatifs originaux de tous ses films. il nous laisse ainsi orphelins de la possibilité de revoir un jour ses films dans leur beauté initiale…

Une succession de miracles a permis au collectionneur Serge Bromberg de trouver 58 bobines d’authentiques négatifs qui n’ont jamais été tirés, donc jamais été projetés. Ces films magnifiques constituant un trésor exceptionnel, ont bénéficié d’une restauration elle aussi exceptionnelle.

La classe Musique à l’image a choisi d’accompagner trois courts-métrages époustouflants :
Photographie électrique à distance (Long Distance Wireless Photography | Georges Méliès | 1908)
L’Île de calypso (The Mysterious Island | Georges Méliès | 1905)
L’Alchimiste Parafaragaramus (The Mysterious Retort | Georges Méliès | 1906)

L’accompagnement musical
Créer, composer, une démarche sans cesse renouvelée mais quand le support proposé est le travail de Georges Méliès, rénové et restauré, la composition se double d’un plaisir immense. Redécouvrir ou découvrir ces bijoux, premiers films narratifs qui, s’ils étaient muets sur la pellicule ne l’étaient sans doute pas lors des projections. Les étudiants de la classe de composition du conservatoire Valence Romans se sont emparés de ces films sous ma direction, ils ont créés des partitions originales, en prise avec le récit des films et leur narration extrêmement moderne. Les pièces seront jouées en live sous la forme ciné-concert par de petits ensembles instrumentaux. La liberté de création des élèves est totale, leur seul souci, vous donner à vous, spectateurs, le plaisir de voir ces films et par le biais de la musique de vous y plonger pleinement pour en apprécier l’humour, la modernité et l’audace des premiers films ! — Nathanaël Bergèse